Humeurs

Heureusement qu'il est là

14:31

Récit d'une journée de novembre :
Se lever la tête dans le seau après une nuit encore trop courte à bosser très tard, lever son grand bébé et renifler ses cheveux pendant qu'il prend son biberon puis répondre aux cents questions sur "Il est où Papa?"
Seulement quelques jours qu'il est parti pour un mois et l'absence se fait déjà pénible. Surtout pour Noah qui attend chaque soir son papa derrière la porte. A chaque fois mon coeur se pince.

Puis voir le bazar de la veille, s'imaginer la journée marathon qui va commencer, avoir le moral dans les chaussettes et se dire que définitivement le mois de novembre c'est de la merde. La fatigue, l'hiver que tu n'as pas envie de voir arriver, les jours qui se terminent beaucoup trop tôt et la morosité ambiante. 

Je me pose sur le canapé sous mon plaid et là mon petit gars vient me serrer dans ses petits bras. Ce genre de câlin spontané très rare qui n'arrive que quand il me voit mal. Puis il court jouer avec ses jouets, déjà éparpillés dans le salon de la veille et un grand soleil apparait. 

Ses grosses joues, ses reflets dans les cheveux, son sourire quand il arrive à couper son faux fruit en bois, rien de tel qu'un enfant pour te mettre un bon coup de pied au cul quand ça ne va pas.

Oui la vie est belle, alors aujourd'hui on se bouge. On a pris la poussette au lieu de la voiture pour aller à la crèche, le rangement de la maison est sur ma to-do list de la journée (argh), je me promets de ne pas finir le boulot après minuit ce soir et je passe ce coup de fil à ma meilleure amie qui finit de me redonner le sourire.

Heureusement qu'il est là <3
Mais vivement quand même que ce mois de novembre se termine.

You Might Also Like

1 commentaires